Troll : c'est mon fils !